Tableau de Jacques-Augustin-Catherine Pajou : La Clémence de Napoléon envers Mademoiselle de Saint-Simon

 

La Clémence de Napoléon envers Mademoiselle de Saint-Simon

Tableau de Jacques-Augustin-Catherine Pajou, exposé au Salon de Peinture et de Sculpture de 1812, perdu depuis.

Historique : Paris, Salon de 1812, n° 692, sous le titre : La Clémence de Napoléon envers Mlle de Saint-Simon.
Bibliographie : Charles-Paul Landon, Annales du musée et de l’école moderne des beaux-arts, Salon de 1812, Paris, Chaigneau, 1812, tome 1, p. 75 ;J. R. Durdent :  »Galerie des peintre français du Salon de 1812 »,Paris, 1812,  p. 68:  »D’autres encore font preuve de talens héréditaires: M. Pajou a peint, dans un grand tableau, le trait de clémence de S. M. l’Empereur et Roi envers M. de Saint-Simon. L’ordonnance en est belle, et plusieurs figures ont beaucoup d’expression », N. V. S. S. Le Blanc (note 1), Le Noir et le blanc : ou ma promenade au Salon de peinture, Paris, Hocquet, 1812, p. 41 ,

 

La Clémence de Napoléon envers Mademoiselle de Saint-Simon

Critiques du temps :

Landon : « Le duc de Saint-Simon, grand d’Espagne, ayant été pris les armes à la main dans l’armée des rebelles, après avoir prêté serment au roi Joseph Napoléon, avait mérité une punition exemplaire; on disait même qu’il serait condamné à mort. Mademoiselle de Saint-Simon, sa fille, plongée dans la plus vive douleur, avait fait de longues et infructueuses tentatives pour obtenir sa grâce, et n’avait même pu parvenir jusqu’à l’Empereur. Enfin, le jour que l’on disait indiqué pour l’exécution du jugement, S. M. étant sortie à cheval, mademoiselle de Saint-Simon se précipite à ses pieds et implore sa clémence. L’Empereur, touché de sa piété filiale, avait déjà signé la grâce, et un aide-de-camp avait été chargé de la porter au plus tôt.’

Le moment choisi par l’artiste est celui où S. M. répond à mademoiselle de Saint-Simon que la grâce est accordée. L’aide-de-camp qui en est porteur, accourt pour la lui remettre, mais elle est si fortement émue qu’elle paraît ne pas entendre les paroles de bienveillance et de consolation que S. M. daigne lui adresser. Ce fait a eu lieu en 1808 ».

N. V. S. S. Le Blanc : « L’intérêt et le mouvement de l’action sont assez bien rendus. Le talent de M. Pajou n’est pas trop au-dessous du genre de l’histoire; mais cet artiste doit s’attacher à peindre d’une couleur plus franche et plus vraie, et à ne point donner dans l’exagération. La figure de l’officier qui s’avance avec précipitation vers madame de St.-Simon, fait un écart de jambes qui me paraît forcé et qui manque surtout de noblesse. La poussière qui s’élève au milieu de la scène, n’est pas, non plus, d’un bon effet. Ce n’est jamais sur le fait principal qu’il faut jeter un voile de ce genre ; au total, pourtant, ce sujet paraît faire plaisir au public, et je crois qu’il lui en ferait bien plus encore si le peintre avait le courage d’enlever ce nuage poudreux qui salit le milieu de son tableau ».

 

Récompenses

Pour ce tableau l’artiste reçut une médaille en or pesant 141 grammes qui fut estimée lors de sa succession 439, 50 francs, (sa cuisinière gagnait 350 francs par an). Source Archives nationales, Minutier central, Étude XLVI Pièce 831,  document cité dans le catalogue raisonné du peintre, page 155.

 

Sous la Restauration, Pajou peindra plusieurs tableaux glorifiant le nouveau régime,  c’est pour cela qu’il est cité dans plusieurs Dictionnaires des girouettes, publiés alors, il n’a droit cependant qu’à une seule girouette.

Dictionnaire des girouettes

Dictionnaire des girouettes

Notes

1) N. V. S. S. Le Blanc est un pseudonyme identifié comme étant celui de  Fabien Pillet par Emil Weller, Index pseudonymorum : Woerterbuch der pseudonymen oder Verzeichniss aller .Autoren die siche falscher Namen bedienten, Glauchau & Leipzig, s. d., p. 84.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s